Vive la rentrée

J’ai entendu ces derniers jours ô combien la rentrée des classes était difficile. Et oui des rythmes scolaires difficiles pour certains parents, des bouts d’choux avec des cartables horriblement lourds, se séparer de papa-maman, se lever si tôt le matin pour commencer les cours à l’aube à 8h du matin, des programmes trop trop difficiles, des devoirs à faire, s’instruire quoi… chienne de vie !

A coté de cela, il y a des enfants pour qui aller à l’école est un luxe qui s’acquiert de haute lutte.Il y a des enfants qui font des kilomètres dans des conditions épouvantables mais qui savent qu’il s ont la chance inouïe d’aller étudier. Alors je me dis qu’avant de chouiner sur les vacances finies, des horaires à aménager et que votre gnome n’est pas dans la même classe de sa meilleure copine ou avec Madame Machin, il faudrait mesurer sa chance de ne pas avoir à traverser des fleuves ou gravir des montagnes pour rejoindre sa salle de cours ! Et si on arrêtait de se regarder le nombril ?

Pont endommagé sous la neige pour se rendre à l'école de Dujiangan, Chine

Pont endommagé sous la neige pour se rendre à l’école de Dujiangan, Chine

Transport scolaire à Cilangkap, Indonésie

Transport scolaire à Cilangkap, Indonésie

200 kilomètres à travers les montagnes pour se rendre à l'internat de Pili, Chine

200 kilomètres à travers les montagnes pour se rendre à l’internat de Pili, Chine

Une marche de 5 heures  à travers les montagnes, sur un sentier qui fait parfois 30 cm de large seulement. Au bout du chemin, l'école de Gulu, Chine

Une marche de 5 heures à travers les montagnes, sur un sentier qui fait parfois 30 cm de large seulement. Au bout du chemin, l’école de Gulu, Chine

 Se rendre à l'école en canoë, Riau, Indonésie

Se rendre à l’école en canoë, Riau, Indonésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *